VOYAGES ORGANISES

 

Voyage en Egypte 2016

Du 12 au 20 ou 24 novembre 2016

Voyage egypte 2016

Opération Orange Evènements & Vidéos

  • Soeur Emmanuelle
  • Voyage en Egypte 2014
Egypte

En 1976 Sœur Emmanuelle cherche quelqu’un avec qui partager son action auprès des Chiffonniers du Caire. Elle rencontre Monseigneur Athanasios, fondateur et responsable de la congrégation, il écoute la demande de Sœur Emmanuelle et Sara part rejoindre les chiffonniers.

Soudan du Sud

Kamal Tadros commence sa carrière comme cadre à la Shell de Khartoum. Il démissionne au bout de 20 ans pour se consacrer à l'humanitaire.

Il rencontre Sœur Emmanuelle en 1985 et accepte de consacrer sa vie à secourir les enfants des rues de Khartoum.

Liban

Père Sabeh fondateur de « Mission du Liban » en 1989, il coopère avec Opération Orange à partir de 1990 et assure sur place au Liban la distribution du contenu des conteneurs envoyés au Liban : médicaments, matériels médical et scolaire, colis de Noël collectés par Opération Orange en faveur des régions et des enfants les plus démunis du pays.

L'équipe centrale

Découvrez l'équipe centrale avec Jean Sage, pour l'action en France de soutien des oeuvres de soeur Emmanuelle et de soeur Sara.

Opération Orange : Pour les enfants d'Egypte, du Liban et du Soudan

Scolarité, santé, action sociale

Modeste, presque effacée, mais d’un caractère bien trempé, Soeur Sara confie : “On est heureux quand on n’a pas le temps de penser à soi”. A Mokattam, elle dirige plus de 400 personnes (enseignants, administratifs, personnel d’entretien…) et vit très modestement au sein d’une équipe de 37 religieuses qui consacrent toute leur vie aux Chiffonniers du Caire.

Formation professionnelle, santé, famille d'accueil

Kamal Tadros, diacre soudanais commence sa carrière comme cadre à la Shell de Khartoum. Il démissionne au bout de 20 ans pour se consacrer à l'humanitaire. Il rencontre Sœur Emmanuelle en 1985 et accepte de consacrer sa vie à secourir les enfants des rues de Khartoum. De quelques centaines en 1985, ils sont maintenant plus de 52 000. Pourtant, rien n'est facile. Kamal a été très souvent menacé, emprisonné, torturé même. Les écoles ont été détruites, il les a reconstruites. Et aujourd'hui, des enfants recueillis en 1985 poursuivent, grâce à lui et à ses collaborateurs, des études supérieures. Quel courage...

Actu Blog