DECES DE SOEUR FAYZA

Soeur Fayza a travaillé 30 ans avec Soeur SARA en étant la directrice de l’école de Mokattam ,elle a participé à toutes les améliorations successives   Le lycée a été inauguré en 1995 permettant aux jeunes filles de devenir « maitresses  » de leur vie . Suite à une lengue maladie ,elle est décédée le 25 mars ,vous pouvez lire le mot que JEAN a envoyé.


FAYZA

Ce mardi 29 mars, Sœur Faïza, à 65 ans, a rejoint Sœur Emmanuelle qui l’avait appelée, il y a plus de 30 ans, pour diriger l’école de Mokattam.

Jour de deuil, de peine, de prières - Les anciens Egyptiens mettaient la source, le siège de leurs actions dans le cœur. Avec une bienveillante et efficace fermeté, Sœur Faïza a aussi toujours agit avec son cœur jusqu’à l’user par trop d’énergie et d’amour !

Avec les sœurs, les professeurs, les parents et surtout les enfants de Mokattam nous partageons leur peine et leur espoir. Sœur Faïza est partie juste après la fête des mères – le 21 mars en Egypte – cette maman de milliers d’enfants continuera à veiller sur eux !

Notre mémoire, notre reconnaissance. – Elle fut le principal artisan de l’épanouissement de cette école libératrice qui passa de quelques dizaines d’enfants scolarisés à plus de 1000.

Avec quelle joie elle accueillait les autorités égyptiennes pour les magnifiques et grandioses fêtes à Mokattam. Avec quelle fierté elle distribuait les nombreux et brillants prix et diplômes à ses élèves. Le Gouverneur de la Zone Educative nous déclarait en bon français :

« Nous considérons cette école comme la première de notre zone éducative par les résultats, par la tenue de ses élèves, par le dévouement de ses professeurs ! » Tout cela orchestré par une admirable et discrète chef : Sœur Faïza

En Octobre 1992, malgré le tremblement de terre qui tua plus de 40 personnes, qui endommagea gravement notre belle école, Sœur Faïza et son équipe surent sauver cette année scolaire en regroupant les élèves par classes de 70 à 80 élèves dans des locaux non touchés, pendant que l’on réparait les autres. Quelle joie quand le 1er mars 1992 Sœur Emmanuelle pouvait s’écrier : « Les enfants sont revenus dans leur école encore plus belle qu’avant ! »

Nous n’avions été que des « bailleurs de fonds », les principales actrices de ce miracle furent Sœur Sara et Sœur Faïza ; elles furent aussi les actives responsables de l’ouverture du Lycée Basma, en rajoutant un étage à « la plus belle école du monde ». Cet étage engendra « dignité et responsabilité des femmes de Mokattam », c’est le sommet de la Pyramide de Sœur Faïza

Notre espoir et notre engagement - Poursuivre cette œuvre d’éducation libératrice. Merci à tous ceux qui continueront à nous aider pour que cette école reste un « phare de salut ! »

- Merci aux professeurs, aux élèves qui poursuivent leurs efforts pour encore plus de « Réussites pour Servir ». Ce sera le merveilleux moyen de rester fidèles, de faire pousser, s’épanouir ce que Sœur Faïza a su semer. Avec Sœur Emmanuelle, elles resteront présentes et garderont leur Basma surtout si nous continuons à en faire éclore des milliers d’autres !

- Merci surtout d’épauler Sœur Sara qui vient de perdre son amie et sa collaboratrice !

—————————————

Un autre espoir : que nous soyons nombreux à aller admirer leur héritage, ce sera à la fois un grand service à rendre à ce pays à qui nous devons tant et notre marque de reconnaissance à celles qui ont su déplacer des montagnes, en particulier celles de l’esclavage engendré par l’ignorance !

        Votre Ami Jean

Leave a Reply